Équipe Philippe Chavatte

Therapeutic Innovation Targeting Inflammation

Organigramme

 

PROJET :

Forte d’une dizaine de personnes lors du précédent plan quadriennal (EA 4481), notre équipe s’est enrichie de nouvelles compétences sur la base de collaborations existantes (EA 4483) et rassemble aujourd’hui 10 enseignants-chercheurs et 9 personnels techniques. Les recherches initiées il y a quelques années avec l’équipe du Dr L. Dubuquoy sur le rôle du récepteur PPARgamma (Peroxisome Proliferator Activated Receptor gamma) et de ses modulateurs ayant abouties au développement d’un ligand énantiomériquement pur actuellement en essais cliniques de phase III sur la recto-colite hémorragique (RCH), nous avons tout naturellement rejoint l’UMR 995 dirigée par le Pr P. Desreumaux. Pour le contrat quinquennal 2015-2019, la direction de l’équipe « Therapeutic Innovation Targeting Inflammation » a été confiée au Pr P. Chavatte.

Situé très en amont du processus de « drug discovery », l’objectif scientifique de notre équipe est le développement concomitant de nouveaux agents chimiques visant l’inflammation et de nouveaux nanovecteurs permettant l’amélioration de la biodisponibilité de ces derniers, ou de médicaments utilisés actuellement dans la prise en charge des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI). Nos recherches s’articulent autour de 4 cibles jouant un rôle majeur dans l’inflammation chronique : CB2, P2X7, iNKT et NOD1.

    • Les récepteurs CB2 appartiennent à la famille des récepteurs aux cannabinoïdes et à la superfamille des récepteurs couplés aux protéines G. Leur expression dans les cellules épithéliales de l’intestin est augmentée dans les MICI et leur implication dans l’inflammation du côlon et dans la perception viscérale intestinale a été clairement démontrée par plusieurs études. Depuis, CB2 apparaît comme une cible pertinente dans les MICI.

 

    • Le récepteur P2X7 joue un rôle important dans l’inflammation et l’immunité, mais jusqu’à récemment, l’application clinique est limitée par un manque d’antagonistes spécifiques. Les récepteurs P2X7 ont une implication importante dans les phénomènes de sécrétion de cytokines pro-inflammatoires (IL-1 et IL-18). Des études récentes sur des souris invalidées et les antagonistes sélectifs des récepteurs P2X7 suggèrent que ce récepteur est une cible thérapeutique pertinente pour des maladies inflammatoires.

 

    • L’inflammation hépatique entraîne une modulation de l’immunité pouvant provoquer une réduction de l’inflammation chronique de l’intestin dans la rectocolite hémorragique. Cet effet est dépendent des iNKT qui orientent la réponse immunitaire vers un profil Th1 ou Th2 via leur activation par le complexe CD1d/TCR. Des modulateurs de ce complexe protéique sont donc envisagés, soit à partir des ligands naturels comme l’α-galactosylcéramide, soit à partir des ligands innovants basés sur les relations structures affinités du complexe étudié par dynamique moléculaire.

 

    • Le dernier axe concerne le développement d’antagonistes NOD1 et résulte d’une récente étude de l’équipe de L. Dubuquoy de l’U995. Cette équipe a montré que NOD1 est un régulateur essentiel pour la migration et les fonctions de phagocytose de polynucléaires neutrophiles (PMN). NOD1 reconnaît principalement un motif tétrapeptidique (GM-triDAP) présent dans le peptidoglycane des bactéries Gram négatif et semble réguler les mécanismes de défense immunitaire.

 

La réussite de nos projets repose sur la multi-disciplinarité de notre équipe. Pour chacune des thématiques, les nouveaux agents chimiques sont conçus par modélisation moléculaire (de novo ou criblage virtuel) puis synthétisés par nos chimistes en veillant à l’originalité et à la brevetabilité des composés. La bioanalyse évalue l’affinité et la fonctionnalité des ligands vis-à-vis de leur récepteur ainsi que leur cytotoxicité. Elle réalise également les études ADME. Enfin la nanomédecine permet la vectorisation des candidats présentant les meilleurs profils pharmacologiques par des nanoparticules.

La majorité de ces projets de recherche bénéficie de financements régionaux (START-AIRR, IRENI), nationaux (ANR) ou européens (FP-7 Marie Curie People) leur assurant une parfaite autonomie.

La qualité du travail mené permet aujourd’hui de présenter nos travaux dans des congrès internationaux et de publier très régulièrement l’avancée de nos recherches. La plupart de nos chercheurs sont d’ailleurs membres de comités d’organisation (Journées Franco-Belges, Congrès Franco-Roumain de Chimie Médicinale, Société Française de Nanomédecine).

 

RESPONSABLE :

Philippe ChavattePhillipeChavattePhoto

philippe.chavatte@univ-lille2.fr
+33 (0)3 20 96 49 81 (bureau/office)
+33 (0)3 20 96 49 04 (secrétariat)

 

MEMBRES :

CHAVATTE Philippe, PU

BETBEDER Didier, PU

MILLET Régis, PU

FARCE Amaury, MCU (HDR)

FURMAN Christophe, MCU

GAUTRET Philippe, MCU

GHINET Alina, MCU (HDR)

LELEU Natascha, MCU

LIPKA-BELLOLI Emmanuelle, MCU (HDR)

CARPENTIER Rodolphe, IR

DEZITTER, Xavier, IR

RENAULT, Nicolas, IR

KLUPSCH, Frédérique, IE

BARCZYK, Amélie, ASI

CREPEL, Frédérique, ADT

SIX ,Perrine, ADT

BERNOCCHI, Béatrice, Doctorant

BOLLIER, Mélanie, Doctorant

HOMERIN Germain, Doctorant

LE MinhQuan, Doctorant

TUO Wei, Doctorant

 

ENSEIGNEMENT :

La recherche actuelle s’appuie sur une formation de qualité. Les membres de notre équipe participent à l’enseignement: certains sont responsables d’Unité d’Enseignement ou responsables de formation au sein de l’Université de Lille 2, d’Artois ou d’écoles d’ingénieur de la région.

  • PACES, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème Année de Pharmacie
  • 3ème, 4ème et 5ème Année Hautes Etudes d’Ingénieur (HEI)
  • DU Innovation Thérapeutique et Biotechnologies (Resp. Pr R. Millet)
  • DEUST 2A Santé -Environnement
  • Master 1 Sciences du Médicament
  • Master 2 Sciences du Médicament
  • Parcours Médicament : Médicaments: conception, synthèse, évaluation et sélection des principes actifs (Resp. Dr C. Furman / Pr B. Deprez)
  • Master 2 Toxicologie Environnementale
  • Mastère en Drug Design (Resp. Pr P. Chavatte)

Autres diplômes nationaux :

  • Faculté de Sciences d’Artois (L2, L3 et M1)
  • Faculté de Pharmacie de Reims (Nanomédecine en L3 et M1)
  • Faculté de Pharmacie d’Angers (Nanomédecine en M1)
  • Faculté de Pharmacie de Tours (Vaccinologie, Nano-vaccin en M2)

 

Cette implication dans la formation génère une forte attractivité pour des étudiants d’origine internationale, motivés et de très bon niveau.

 

LOCALISATION :

 

Où nous trouver ?

 

PUBLICATIONS PHARES DE L’ÉQUIPE :

 

Bernocchi B, Carpentier R, Lantier I, Ducournau C, Dimier-Poisson I, Betbeder D.
Mechanisms allowing protein delivery in nasal mucosa using NPL nanoparticles.
J Control Release. 2016 Apr 11;232:42-50

Dimier-Poisson I, Carpentier R, N’Guyen TT, Dahmani F, Ducournau C, Betbeder D.
Porous nanoparticles as delivery system of complex antigens for an effective vaccine against acute and chronic Toxoplasma gondii infection.
Biomaterials. 2015 May;50:164-75

Dombu C, Carpentier R, Betbeder D.
Influence of surface charge and inner composition of nanoparticles on intracellular delivery of proteins in airway epithelial cells.
Biomaterials. 2012 Dec;33(35):9117-26

Toutes les publications

 

PARTENAIRES :
INCA, ANR, Union Européenne FP7 Marie Curie People, IRBA, Region NPdC (Hauts de France), IRENI, SATT Nord, Eurasanté.